La nicotine : principale source de dépendance tabagique

La plupart de ceux qui consomment le tabac n’arrive pas à s’en passer. Certains décident plusieurs fois d’arrêter de fumer, mais ils n’arrivent pas à joindre l’acte à la parole. Que se passe-t-il ?

Qu’est-ce qui retient tant les fumeurs au tabac ? Quelles sont les conséquences de la nicotine sur l’organisme et quels moyens efficaces pour s’en sevrer ?

Définition de la nicotine

La nicotine est la principale substance pour laquelle la culture du tabac  s’est développée dans le monde. Elle représente entre 0,5% et 5% du poids d’une feuille de tabac.

L’alcaloïde (ou nicotine) a des effets en même temps sédatifs et stimulants sur l’organisme de l’homme. Il agit en quelques fractions de secondes en augmentant l’état de veille et la tension artérielle, il réduit l’appétit et provoque le relâchement des muscles.

Interview apss-sante.fr

Le tabac permet de diminuer le stress et les angoisses, il procure un grand plaisir, ce qui encourage sa consommation, mais la satisfaction est éphémère.

cigarette-electroniqueLa nicotine du tabac agit sur le système nerveux par la libération de neurones dopaminergiques, ce qui influence le fonctionnement normal des automatismes du corps.

Les conséquences de la nicotine sur l’organisme

La nicotine serait bénéfique pour soigner les maladies neurologiques comme l’Alzheimer mais à très faible dose et les preuves ne sont pas encore tout à fait établies. Ses conséquences visibles sont plutôt néfastes à ce jour.

Lorsqu’une personne fume, la nicotine détruit au fil du temps ses organes internes. Cette substance est une drogue mortelle qui peut entraîner les risques immédiats suivants :

  • Maux de tête répétés
  • Nausées et vomissements
  • Faibles contractions des muscles
  • Tremblements, fourmillements, palpitations, fatigue générale
  • Augmentation du rythme cardiaque,  de la respiration, de la sécrétion de la sueur et des contractions du tube digestif
  • Insomnie
  • Chute de la tension artérielle et de la température du corps

La consommation de la nicotine pendant des années peut occasionner :

  • Des troubles dans le sang
  • Des crises cardio-vasculaires et/ou respiratoires
  • Une diminution de l’immunité de l’organisme
  • Des problèmes au niveau du système nerveux caractérisés par la perturbation du cortisol

Solutions pour stopper les effets nocifs de la nicotine

Lorsque vous sentez les premiers symptômes du tabagisme, prenez courageusement la décision d’arrêter de fumer. La méthode utilisée est le sevrage qui consiste à cesser toute consommation de produits provenant du tabac.

Des méthodes sont proposées pour la désaccoutumance dont 4 sont les plus courantes :

Techniques simples

Il s’agit de consommer les chewing-gums à la nicotine, des médicaments spécifiques ou de mettre les patchs pour remplacer la cigarette. Ils sont financièrement accessibles à tous mais pas toujours efficace.

Méthodes naturelles

Ce sont l’hypnose, l’homéopathie ou la sophrologie. Leur efficacité dépend du niveau d’addiction du fumeur.

Traitement au laser

Le laser est utilisé à très faible intensité pour stimuler les organes de sécrétion d’endorphine. Comme toute nouvelle méthode, il est encore en phase d’expérimentation. Ceux qui le proposent assurent 80% de réussite.

La dernière méthode est la cigarette électronique qui semble être la plus efficace.

La cigarette électronique : meilleur moyen pour réussir votre séparation avec le tabac

L’e-cigarette est comme la cigarette normale dont la différence est que la fumée dégagée est artificielle et sans danger sur la santé de l’homme. Elle permet de satisfaire les besoins nicotiniques du fumeur.

Elle apparaît comme la solution adaptée pour satisfaire les besoins nicotiniques du fumeur en désaccoutumance et permet d’accélérer le processus du sevrage.

La cigarette électronique est sans danger pour la santé du vapoteur parce que la fumée dégagée ne contient pas les substances toxiques de la cigarette que sont le monoxyde de carbone et le goudron.

Source : Evapor.paris

Source : Infographie sur le cancer et le tabac

Publié dans hygiène santé